Chocolat, Clown Nègre, revue littéraire

Vous avez dû remarquer la présence de plus en plus fréquente d’Omar Sy dans les médias français ces temps-ci. Dans quelques jours, le film CHOCOLAT sort en salles de cinéma. Et le rôle-titre est justement interprété par Omar Sy. Si je n’ai pas vu le film en avant-première et ne peut donc pas encore vous en parler, j’ai lu dernièrement le livre dont il est inspiré.

Chocolat_Livre

Je dois vous avouer que rentrer dans ce bouquin n’a pas été chose facile. Cela fait près de deux ans que je l’ai acheté et jusqu’ici, je n’avais pas réussi à accrocher l’histoire.

La faute probablement au format narratif, qui n’est pas un roman, ni un enquête à proprement parlé.

Ce qui ne veut pas dire que le livre n’est pas documenté, bien au contraire. Mais l’histoire de Chocolat est racontée en mêlant récit, informations et, à son corps défendant, prise de position de l’auteur. Car si Gérard Noiriel tient à proposer une discours d’historien, dans la veine de « l’histoire-science », j’ai été frappée par ses interventions au cours du récit qui parfois laissent transparaître son avis sur la question. Puisqu’il ne s’agit pas d’un roman, j’attendais parfois un peu plus de neutralité dans ce témoignage de la vie du 1er artiste noir français.

Ceci ayant été dit, je dois admettre qu’à la lecture du récit de la vie de Chocolat, il est difficile de ne pas être, si ce n’est révolté, au moins très mal à l’aise face à la manière dont cet artiste clown a été traité.

Il faut peut-être commencer par rappeler qu’à la fin du 19eme siècle, quand Rafael est arrivé en France, le cirque et le métier de clown étaient particulièrement bien perçus. C’était une véritable performance artistique, qui faisait se déplacer la haute-société, c’était un divertissement qualitatif et recherché .

Rafael-Chocolat a été le 1er Noir à briller sur la scène parisienne. Il a été le personnage principal d’un certain nombre des spectacles, entre numéros de clowns, pantomimes (acteurs qui expriment les situations et émotions uniquement par les gestes et mimiques, sans user de la parole) et même une petite pièce au théâtre.

C’est toutefois son duo avec Footit, clown d’origine anglaise, qui l’a fait connaître du grand public parisien et lui a valu des entretiens et des articles dans la presse, culturelle (La Vie Théâtrale, L’Orchestre, La Rampe..) ou non (Le Figaro, Le Petit Parisien, L’Ouest Eclair…).

Clown_hocolat_et_footit_blogIamHappyInBlack

DOPE, LE FILM (Revue Cinéma)

J’ai eu l’occasion de voir le film DOPE qui sort en salles mercredi.

Dope-affiche-16056

J’ai passé un très agréable moment à le regarder. Pour plusieurs raisons.

Pour commencer, ce film a un humour rafraichissant. Il raconte les (més)aventures de  3 jeunes, intelligents et malins, qui vivent dans le quartier de Campton à LA, l’un des quartiers réputés les plus chauds du pays avec ses guerres de gangs et surtout ses trafics de drogue.

Malcolm et ses 2 copains n’ont absolument pas le profil attendu dans cet univers. Ils jouent aux jeux vidéos old school (fans de Game Boy), ambitionnent d’aller à Harvard, font du vélo, écoutent du hip-hop des années 90, aiment les fringues de la même période (façon Prince de Bel Air) et… font partie des Awreeoh, un groupe de musique punk !

bb62a0bdb6bf32d0b5b12e9f0517ad22

Forcément, ils font un peu tâche dans le « hood ». Cela donne lieu a quelques situations particulièrement cocasses. Et c’est tout l’intérêt de ce film à la bande son hip-hop 90s incroyable (orchestrée par Pharrell Williams) qui rappellera des soirées à bien d’entre vous !

L’équipe du film est un bon mix de talents confirmés et de nouvelle vague de la scène noire-américaine. En dehors de Pharrell, on note la production gérée par l’oscarisé Forrest Whitaker. Côté casting, Malcom, le héros joué par Shameik Moore est drôle, brillant, touchant. On est totalement derrière lui tellement il est adorable.  On se demande parfois si l’acteur de 20ans apporte naturellement à son personnage, du fait de son jeune âge,  le mélange de détermination et d’immaturité sentimentale qui le caractérisent. Ou s’il est tout simplement un superbe acteur.

Lire la suite

Portrait #1 : Les Soeurs Offodile

Cela faisait quelques temps que je voulais vous parler des Offodile Sisters, ces 2 stylistes américaines d’origine nigériane qui se sont imposées grâce à un joli fait d’arme : avoir composé le style afro-chic & powerful assumé de Solange Knowles.

Et on sait tou(te)s que c’est ce style marqué, coloré, racé qui a permis à Solange de sortir réellement de l’ombre de sa toute-puissante de sœur, Beyoncé.

Soeurs_Offodile_IG
Ogo & Chichi Offodile

Les deux sœurs ont toujours été passionnées de mode, et ont partagé cela très vite et très tôt, à une époque où leur mère les habillait à l’identique, bien qu’elles ne soient pas des jumelles (mais une année seulement les sépare). Pourtant, étonnamment, ce n’est pas dans ce domaine qu’elles ont fait leur formation universitaire, mais en management de systèmes d’infos.  Peut-être parce-que, comme beaucoup de métiers artistiques, la voie de la mode n’était pas jugée suffisamment « sérieuse »?

Toujours est-il que ces autodidactes réputées pour être de vraies bosseuses ont réussi à imposer leur griffe. Si elles se disent totalement  fusionnelles et ont besoin l’une de l’autre pour avancer, chacune a son propre style. Bien que toutes les deux fans de la mode d’Alexander Wang, d’Alexander Mc Queen ou encore de Proenza Schouler, Chichi (Chinyelu) est plus classique avec, comme elle le dit elle-même « une touche de sex-appeal ». Ogo, quant à elle, a un style plus edgy et cherche LA pièce (vêtement, chaussures ou accessoires) qui la fera vibrer, et ce peu importe le designer ou la marque.  Ensemble, elles veulent penser une mode pour des jeunes femmes qui ont de la classe, du style et pour qui l’arrogance n’est pas une option.

Look_Ogo_Offodile_IAMHAPPYONBLACK
Ogo Offodile

Comme dans les principes fondamentaux du marketing (sortez votre  Mercator illustré…), elles suivent aussi la règle des 4P. Mais version Poodle Pusher, cela donne :

  1. Prayerful  : « dévotion », noires-américaines obligent, elles sont croyantes et le revendiquent
  2. Persistent : être tenace, ne rien lâcher
  3. Passionate : être passionnée, aimez ce que vous faites
  4. Prideful : être fière de soi et connaître sa valeur

C’est leur rencontre avec Solange Knowles sur une série photo du magazine FASHIZBLACK, qui avait pour thème « influence africaine » et sur laquelle elles étaient stylistes, qui a signé un tournant dans leur carrière et celle de Solange.

poodle-pusher_Solange-3poodle-pusher_Solange

Lire la suite

Beauté Congo, Exposition à la Fondation Cartier Paris

Je vous en parlais sur Twitter, il y a une expo qui me faisait de l’œil depuis quelques semaines avec ses affiches colorées, gaies et drôles… Je salue d’ailleurs le choix de ces 3 affiches, qui sont assez emblématiques, je trouve, de l’exposition : de l’art bien sûr, mais aussi de l’humour, de l’engagement politique, de l’observation et de la critique de la société : sa situation, ses rêves, ses divertissements, ses débordements… Des témoignages forts d’un certain environnement congolais.

Expo_Congo_Fondation-Cartier_Peinture-Shula

L’exposition Beauté Congo 1926-2015 – Congo Kitoko est vraiment riche avec plus de 350 œuvres proposées. Et si elle donne la part belle aux peintures, elle présente également des photographies, maquettes, tentures,  photo-montages… Et de la musique bien sûr. Car, sans se complaire dans les clichés, il parait tout de même impensable d’aborder l’art africain, et particulièrement l’art congolais sans parler de musique. Après tout, le Congo ne compte-t’il pas un grand nombre de stars de la chanson africaine actuelle? Le Congo n’est-il pas le berceau du soukous et du coupé-décalé ? Ahhh les rythmes de Franco, Papa Wemba, Pepe Kalle ou Koffi qui ont bercé rythmé mon enfance musicale…

Expo_Congo_Fondation-Cartier_Moke_Nuit

Ici , la musique est choisie avec soin. Mais ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas de revenir sur des années de création musicale. Au-delà de leur rythme entraînant, les musiques viennent éclairer une œuvre en particulier et nous apporter un angle de vue et des clefs de compréhension supplémentaires sur une situation. Pour moi, c’était d’ailleurs intéressant de redécouvrir certaines chansons, traduites, et de les inscrire dans leur contexte.

Lire la suite

Dycosh TV

On m’a fait découvrir il y a quelques jours un petit collectif porté par un humoriste qui sévit sur Youtube. J’ai bien ri et j’ai donc eu très envie que vous le découvriez à votre tour.

Introducing DYCOSH TV, une pépite d’humour speed inspiré du quotidien.

Entre les « What The Fuck » qui reviennent sur des sujets brûlants comme Dirty Dancing, le prix trop cher des Air Jordan ou du Pass Navigo et des sketchs inspirés de scènes de vie de la culture afro-antillaise, tous les sujets y passent…

C’est avec les vidéos caricaturales du milieu afro que j’ai connu Dycosh, entre les discussions animées au salon (de coiffure pour les néophytes), les barbecues entre amis et les revendications quotidiennes…

Dycosh_TV_

Et c’est tout particulièrement un sketch qui m’a interpellée : celui de la  SAPOLOGIE ; ou l’art maîtrisé par le Sapeur, adepte de la SAPE, a.k-a Société des Ambianceurs et Personnes Élégantes. Si vous ne le connaissez pas encore, c’est le moment…

Lire la suite

EMPIRE, La Série

J’ai l’impression que tout le monde en parle. Mon frère me l’a suggérée, des amis qui ont la bonne idée d’avoir bon goût m’en ont parlé et les réseaux sociaux ne cessent de s’affoler sur cette série.

J’ai donc bien été obligée de me laisser tenter.

Si vous ne connaissez pas EMPIRE, il s’agit d’un des récents cartons de la Fox aux US, une saga familiale qui présente les Lyon et dont le père Lucious, véritable magnat de la musique & fondateur du label incontournable EMPIRE, veut désigner un successeur parmi ses 3 fils.

Vous pouvez imaginez le degré de tension qu’un tel héritage peut engendrer. Une succession de drama et de moments de complicité, le tout arrosé d’une bande-son hip-hop, RnB et soul comme on l’aime, produite par monsieur Timbaland (rien que ça).

Empire-série-affiche

Même si le 1er épisode apporte déjà beaucoup de clefs de lecture, je préfère ne pas vous en dire plus pour ne pas spoiler l’intrigue.

Mais je peux vous dire, en revanche, l’effet que ça m’a fait. Pour être tout à fait franche, j’ai très vite eu l’impression d’être dans un cross-over entre un Glee Black  et un Dallas new generation.

Le casting est bien vu, avec en têtes d’affiches le très populaire Terrence Howard en patriarche Lyon ambigü, mais aussi Gabourey Sidibe (révélée dans Precious) en assistante attachante. Il y a également  Taraji P. Henson exubérante et talentueuse Cookie Lyon, LA femme forte de la série, vue dans L’Etrange Histoire de Benjamin Button, les séries TV Person of Interest ou Boston Justice, et un certain nombre de films de la scène black américaine comme Baby Boy avec Tyrese.

Empire-Heros

Et puis il y a de véritables artistes touche-à-tout, comme seuls les États-Unis semblent savoir en créer, à la fois comédiens et chanteurs, comme Bryshere Y. Gray (Hakeem Lyon), connu sous le nom de Yazz The Greatest aux US. Avant la série, il menait sa petite carrière de rappeur, avec notamment des premières parties de Fabolous ou 2.Chainz. Il y a aussi Jussie Smollett (Jamal Lyon), comédien depuis son enfance mais également chanteur, dont la voix fait franchement trembler, signé sous le label Columbia Records et auteur de certains titres de la B.O. de la série.

Lire la suite

Playlist Favela…

Je suis allée à la Favela Chic le week-end dernier. Cela faisait un paquet de temps (d’années?) que je n’étais pas sortie clubber !

J’ai un peu halluciné sur les sons, je n’en connaissais pas la moitié… Du coup, ça m’a donné envie d’en partager quelques-uns avec vous.

Si vous vous demandez comment j’ai fait pour me souvenir des chansons. C’est simple : oui, la fille bizarre qui dansait avec son portable en main et Shazam allumé, c’était moi :- )

Un groupe que je n’avais pas vu (re)venir…

Lire la suite